AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 on lance les AG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yollo
toto 1ere classe


Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: on lance les AG   Ven 7 Nov - 0:55

BOn alors on veut commencerà chauffer le campus en se servant de ce qui se passe en Italie, de la cirse et de la casse du service public en France. ( parcequ'on va pas leur dire qu'on relance un mouvement anti-LRU sans nouveaux arguments ).
Ya des affiches de la CNT-Fau qu'on déjà été posées pour inciter les étudiants à la solidarité avec les Italiens et contre le privatisation des facs.

On voulait contacter les différents groupe étudiants pouvant se bouger ( UNEF, CAU etc ) pour faire des premières AG.
En fait il y en a déjà une de prévue : jeudi 13 en langue, de 13h à 15h ( à confirmer ). CEla est à l'initiative de l'inter-syndicale du personnel de l'université ( FSU, SUd etc... ). Ils vont démonter la LRU avec plusieurs intervenants et yora un petit débat. A nous d'y apporter notre graine et de relancer un truc derrière.
Seul le CAU ( pas grand monde donc ) a suivi cela et Flav' les voit demain pour voir ce qu'ils ont prévus de faire.

L'idée et de diffuser le tract qui a déjà été fait par l'inter-syndicale, d'en refaire un à notre sauce si il est pas assez poignant et de se rencontrer avec le Cau-Unef and co pour décider de d'autres AG, tracts collectifs possibles ou autre connerie qui lancerait le mouvement.

à vous

_________________
" vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre "
Revenir en haut Aller en bas
black jack
Gloire a toi grand timonier!!!
Gloire a toi grand timonier!!!
avatar

Nombre de messages : 1069
Localisation : vous etes ici!
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: on lance les AG   Ven 7 Nov - 0:57

l'iddée etait pas de partir du tract de la fau en reponse aux italiens?

_________________
[b:fec2]avec des amis comme ca on a pas besoin d'ennemis![/b:fec2]
http://vilainmatou.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scalp86.positifforum.com
Yollo
toto 1ere classe


Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: on lance les AG   Ven 7 Nov - 1:01

si. Le truc c'est que donc il y en a déjà un de prêt pour l'AG. Mais on peut en refaire un de notre goût en se servant de celui de la Fau en le modifiant un peu. Je pense qu'il serait plus judicieux de faire ça après leur AG pour en fixer une nouvelle date d'AG ou là on débat plus et on lance des projets.
T'en penses quoi ?

_________________
" vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre "
Revenir en haut Aller en bas
flav
toto 1ere classe
avatar

Nombre de messages : 726
Localisation : http://communisation.net/
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: on lance les AG   Ven 7 Nov - 16:20

J'propose kon édite d'abord le tract FAU Italie en le signant de nos orgas CRAC + FAU + SKALP (comme prévu à la base), kon en ramène kelkes exemplaires à l'AG, kon leur adresses des point précis à ajouter à l' ordre du jour de l'AG dont "solidarité avec l'italie", et enfin, kon envisage une "fusion" de nos tracts une fois sur place en discutant de ça avec eux.

Je vais tenter de me procurer cet ordre du jour (s'il existe...). Mais avant même de le connaitre, keske vous voudriez y voir apparaitre au bout du compte ?
Revenir en haut Aller en bas
http://communisation.net/
Wesh
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: on lance les AG   Lun 10 Nov - 13:30

flavarchy a écrit:
J'propose kon édite d'abord le tract FAU Italie en le signant de nos orgas CRAC + FAU + SKALP (comme prévu à la base),

Je ne savais pas qu'on l'avait prévu comme ça ...
A l'ordre du jour, la crise éco, l'autonomie des unviersités en EU, solidarité italienne. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: on lance les AG   Lun 10 Nov - 13:31

Au fait, conférence débat sur la crise éco mardi 18 de 20h3O amphi debré, conférencier économiste et historien mais j'ai omi son nom.
Revenir en haut Aller en bas
le git
gaucho baroudeur...
avatar

Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: on lance les AG   Mar 11 Nov - 15:43

Le début de mouvement sur montpellier:

Citation :
3 AG, une manifestation, ça boue un
peu, mais c'est pas évident évident... Ah oui, c'est au sujet de la
"casse des services publiques"...!
Retour sur le mouvement en cours

Depuis le 21 octobre, trois AG ont eut lieu et une manif plan
plan... Concernant la privatisation des services publics en général et
de la fac en particulier. Il y a ainsi sur l'ensemble fac de sciences,
fac de lettres et CNRS environ trois à quatre cents personnes (en
comptant large) qui se sont « mobilisées » sur plusieurs dizaines de
milliers de personnes directement concernées. On se heurte comme
d'habitude à l'abrutissement généralisé de la masse des personnes
reïfiées, endormis par leur quotidien, par leur boulot, par la
propagande « officielle », angoissées par leur propre désir par rapport
auquel la « sécurité » paraît préférable.
Toutefois, face à cette mécanique capitaliste mortifère bien rodée, les
AG organisées sont frappées d'impuissance volontaire... Ce n'est pas
étonnant dans le sens où elles sont rongées de l'intérieur par des
charognards syndicalistes qui se nourrissent de la contestation
universitaire.
Ainsi, tous les ans, on repart à zéro; on oublie toutes les discussions
qui ont eut lieu, toutes les revendications (ce qui n'est pas plus
mal), on reprend les étudiants pour des crétins (pas toujours à tort),
et on se prépare pour reproduire le cycle de l'échec programmé, c'est à
dire les négociations.

=>L'AG du 21 octobre: 1ere AG fac de lettres. Se prenant pour les
« grands frères » du mouvement, les syndicalistes organisés en horde
intersyndicale, « prirent » le bureau. Sans doute les vacances nous
avait fait oublier le fonctionnement des AG: ordre du jour, tour de
parole... Après que j'ai démasqué cette situation infantilisante, Mme
CGT m'a proposé afin de se dédouaner de faire un bureau et m'a propulsé
au rôle de président. Toujours frappé d'amnésie collective, il m'a même
été permis, pour que j'accepte ce rôle, de briser la neutralité du
bureau...
J'ai décidé alors d'utiliser le bureau pour détruire toutes les
structures co-gestionnaires (CGT, UNEF et de façon plus subtile Sud)
qui se pavanaient innocemment, et de saborder le bureau en mettant à
jour son pouvoir.
Cette attaque en règle contre la démocratie bourgeoise sévissant au
sein des AG, m'a value la destitution menée par ses chiens de gardes
sus-cités.
L'AG a par la suite explosé lorsque à 14h00 les étudiants du cours de
1er année de géographie sont arrivés: une grande partie de l 'AG avec
Sud-étudiant à leur tête sont partis la queue entre les jambes
s'enterrer dans leur comité de Mob voté en cati mini, tandis qu'à une
vingtaine nous avons résisté à la pression administrative. De là nous
avons lancé « l'appel des enragés du 21 octobre ».

=>L'AG du 28 octobre, fut à cet égard une farce illustrant bien le comique de cette répétition pathétique.
Sud avait déjà préparé la contre offensive: la charte de « bon
fonctionnement ». Ainsi après avoir imposé le bureau et en guise de
débat de faire s'affronter deux pour et deux contre, ils ont fait voter
l'ordre qu'il venait d'établir!
En faisant voter la charte sans même laisser le temps de réfléchir
dessus, était voté ce qui permettait d'étouffer toute réflexion
critique, stratégique, collective: limitation du temps de parole à 3
minutes, limitation des débats selon le bon vouloir du président,
présence de modérateurs, etc... (d'ailleurs le rôle de modérateur était
déjà pris par les vigiles de la fac présents au sein même de l'AG.
Présence que nous avons dénoncés en vain!).
J'ai alors essayé de détruire le bureau en proposant de prendre le tour
de parole, mais confronté à la cessité, à la passivité ou à la
collaboration des personnes présentes-absentes, le bureau s'est senti
assez fort pour menacer de mettre au vote mon expulsion! Ainsi le
populisme de la démocratie bourgeoise à mis à jour la sclérose de l'AG,
au moment où une critique radicale la menaçait.
Nous avons alors fait de notre mieux afin de virer les fossoyeurs des
AG, de replacer l'AG dans une perspective d'organisation de lutte, de
briser la pression du temps imposée par les structures administratives.
Au niveau des débats on a pu entendre encore une fois le silence
assourdissant de la majorité des étudiants, et le bruit d'une critique
inoffensive et populiste.
Il est à noter que la lecture de « l'appel des enragés du 21 octobre »
a été coupé puisqu'il dépassait les sacro-saintes 3 minutes permettant
le bon fonctionnement des AG. Personnes d'ailleurs n'a cru bon de
répondre ou de commenter cet appel, d'analyser les arguments
développés, de revenir sur ce qui s'était passé. L'amnésie des
mouvements étudiants frisait alors le refoulement...!
Puis l'AG, menée par son bureau, s'est livrée à l'exercice ridicule et
bouffon des votes absurdes: qui vote pour le principe d'une manif? qui
vote pour la mise en place d'un comité de Mobilisation? (d'ailleurs le
comité de mob précédent n'as pas rendu compte de ses actions) et autres
fadaises... L'impuissance était consommée, avec comme une impression de
se limiter soi-même, de dire n'importe quoi, de refuser d'organiser
l'occupation ainsi que de propager une analyse critique radicale...
Pour finir, le président du bureau ( appareil de refoulement de l'AG),
a menacé de faire « couler [mon] sang dans l'amphi si [je]
recommençai[s] ». Était-ce un message officiel de Sud-étudiant, ou
simplement une mise en garde citoyenne? Peut-être prendra-t-il trois
minutes pour me l'expliquer à la prochaine AG? A moins qu'il ne préfère
me mettre ses poings sur... mes i?

=> La manif plan-plan du 5 novembre organisée par l'intersyndicale
fut sans surprise: plan-plan. Et bien entendu la CGT qui nous avait
bien prévenue qu'elle ne souhaitait pas négocier, a envoyé une
délégation à notre chère ministre... Sans doute était-ce pour lui
lancer un ultimatum « ferme et sans concession », du moins pour le
moment... L'unef a brillé par son absence. C'est vrai qu'il sont dans
une position un peu difficile: leur « victoire d'hier » qui leur a
permis d'assassiner le mouvement dit contre la LRU (le plan campus),
est au centre de la mobilisation sur laquelle ils doivent surfer cette
année...
En tout, à peu près 80 personnes, un tract ridicule du comité de
mobilisation (qui n'avait pas du bien se fatiguer étant donné qu'il
nous servait du réchauffé), qui n'avait cela dit rien à envier à celui
de l'intersyndicale si ce n'est sa taille et sa longueur! J'avais
également rédigé un autre tract intitulé « service public, service
privé? Ni l'un ni l'autre! », en tentant de revenir sur l'histoire du
fonctionnement de l'université capitaliste et son fonctionnement dans
sa totalité capitaliste, et qui avait au moins le mérite d'appeler à la
prochaine AG.

=> En fac de sciences, nous avons réussi à une vingtaine (les
roberts et martines) à détourner la réunion publique organisée par
l'unef le 6 novembre, en AG en lutte et donc à virer l'Unef, sans
évidemment l'aide de Sud-étudiant de fac de sciences (présent), ni de
sud-etudiant lettres, sud recherche, CGT et autres charognards, qui
étaient cetrainement en RTT. L'AG en lutte a également organisé une
vente au enchère avec les affiches de l'Unef pour financer l'achat
d'une photocopieuse, ce à quoi l'unef à répondu par une censure
honteuse, en volant des tracts que j'avais écrit pour la manif de
pécresse la veille, mettant encore une fois à jour son rôle de
chloroformisation des étudiants, du moins de ceux qui ne sont pas
encore totalement abruiti par la fac!
On a débattu sur l'université, sur son rôle, son fonctionnement, la
contradiction entre le savoir critique et l'université, le caractère
fétiche du savoir, la spécialisation-crétinisation, sur l'organisation
de la transmission et sur la construction de la connaissance. On a
ainsi réfléchi aux buts de l'AG, à ses contradictions. Il nous est
apparu que l'assemblée générale devait devenir un lieu d' »utopie
concrète » à opposer au déroulement des cours universitaires. Ainsi le
mot d'ordre « contre l'université pour le savoir critique et sa mise en
pratique », a été évoqué, suivant cette réflexion a été débattu une
proposition d'organisation d'AG. Le nom d'AG en lutte ou de Conseil de
mobilisation et d'occupation paraissait alors plus pertinent.

On voit ici la difficulté de l'organisation, c'est à dire d'élaborer
une stratégie autre qu'une stratégie de négociation qui ne dit pas son
nom, autre face de la stratégie électoraliste syndicale se nourrissant
des mouvements étudiants.

Il me semble nécessaire de revenir sur l'histoire du mouvement étudiant
(au moins des 3 dernières années), étant donné qu'une stratégie ne peut
se fonder que sur une analyse historique,

D'abandonner la position démocratique bourgeoise et de la légitimité et
de passer à une réflexion stratégique de lutte, préalable nécessaire du
passage d'un projet réformiste à un projet révolutionnaire. La
proposition d'organisation est une tentative qui tend à cette direction.

De faire de la propagande afin de mobiliser des personnes qui sont
séparées dans des luttes solitaires et d'ouvrir des perspectives
révolutionnaires à ceux qui subissent la mutilation de leur corps et de
leurs jouissance au quotidien au sein de la lutte des classes.
L'information de nos actions de lutte et l'analyse radicale du
fonctionnement social pourrait se faire par un journal de lutte, publié
par la réquisition de l'imprimerie de la fac.

De réfléchir et d'agir sur les angoisses et les inhibitions des uns et
des autres étant le résultat des répressions des institutions de
soumissions de masses (famille, école, université, hôpitaux
psychiatriques, sport, médias,...). Ceci par l'organisation des
discussions en AG, par la mise en place de séances de relaxation ou de
fêtes, de jeux... Étant entendu que la jouissance constitue le souffle
et le seul intérêt du projet révolutionnaire. Encore faut-il se poser
la question de la jouissance...

Prochaine AG mercredi 12 Novembre 12h00 Amphi C

CONTRE UN SAVOIR SOUMIS AU PRINCIPE DE RENTABILITÉ CAPITALISTE!

un enragé du 21 octobre
Revenir en haut Aller en bas
manou
toto 1ere classe
avatar

Nombre de messages : 1344
Localisation : au patxoki!!!
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: on lance les AG   Mar 11 Nov - 16:01

Citation :
L'AG a par la suite explosé lorsque à 14h00 les étudiants du cours de
1er année de géographie sont arrivés: une grande partie de l 'AG avec
Sud-étudiant à leur tête sont partis la queue entre les jambes
s'enterrer dans leur comité de Mob voté en cati mini, tandis qu'à une
vingtaine nous avons résisté à la pression administrative. De là nous
avons lancé « l'appel des enragés du 21 octobre ».
Mouais j'ai bien l'impression qu'il part en délire post soixante huitard le mec...
J'aimerai comprendre pourquoi Mai 68 agit toujours d'une manière pesante et completement nostaliconne sur les mouvements sociaux...

_________________
la premiere volerie que je fis dans ma vie, c'est d'avoir goupillé la bourse d'un vous m'entendez, c'est d'avoir goupillé la bourse d'un curé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: on lance les AG   

Revenir en haut Aller en bas
 
on lance les AG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: evenements militants :: évènements militants-
Sauter vers: