AccueilPortail*RechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Dossier Pulsar Complet, alors ?

Aller en bas 

Cet écrit correspond-il au Crac ?
Oui, totalement
Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_lcap100%Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_rcap
 100% [ 4 ]
Oui, mais il ya des choses à modifier
Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_lcap0%Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Non, pas du tout
Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_lcap0%Dossier Pulsar Complet, alors ? Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeVen 27 Juin - 23:57

Voilà je pense avoir fini le dossier pour pulsart. le journaliste voulait que l'on définisse le Crac dans sa globalité et que nous répondions aux question de la désobéissance civile et sa légitimité. Dites moi si, selon vous, cet écrit correspond au Crac pour que je l'envoie au journaliste de pulsar et si ça ne vous convient pas, donnez moi des idées de modifications. J'ai besoin de réponses assez rapides (ça fait longtemps qu'il attend apparemment)
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeVen 27 Juin - 23:58

Dossier Pulsar


I Qu’est ce que le Crac ?



Le Crac est une structure informelle, autogestionnaire et anticapitaliste.
Nous sommes issus de divers groupe d'extrême gauche (allant des anarchistes aux communistes en passant par des autonomes...). Le mouvement est basé sur des fondements altermondialistes et est fortement imprégné des idées écologiques.

Nous tentons, à l'heure actuelle, de proposer une forme de contestation alternative et extraparlementaire sur Poitiers.
Notre démarche s'inscrit dans une présence au jour le jour et non dans des événements ponctuels tel que les élections ou encore les mouvements sociaux...


Notre désir est de faire évoluer les mentalités par le biais d'action concrètes au quotidien.



En tant que coordination, notre structure est destinée à tout le monde sans aucune distinction si ce n’est la volonté de combattre le capitalisme. Ainsi est membre du Crac, de façon éphémère ou permanente, toute personne désireuse de l’être.



Notre structure est organisée en groupes de travail définis et œuvrant ensemble à la réalisation d’un projet, validé ensuite par l’ensemble des membres du Crac lors de réunions internes.



Cette organisation s’est créé il y a un eu plus d’ 1 an grâce à l’engagement d’une poignet de militants soucieux d’instituer une contre-force à la monter au pouvoir de M. Sarkozy, inquiets de sa politique néolibérale affirmée lors de ses différents discours et congrès.

Aujourd’hui, grâce aux différents mouvements sociaux qui ont agité le paysage politique et civique français, le Crac a su répondre aux exigences de nombreuses personnes qui souhaitent un changement radical et désirent agir concrètement contre une logique de société qui ne leur convient pas.



Bien que nous soyons ouverts à toutes propositions d’associations ponctuelles avec d’autres organisations, nous sommes indépendants de tout parti politique ou syndicat. Nos actions s’inscrivent dans une logique de contestation quotidienne du pouvoir en place et en aucun cas nous n’avons d’ambitions politiques (au sens électorales).










II la désobéissance civile





a) Définition

La désobéissance civile, dans sa définition commune, est une infraction consciente et intentionnelle à vocation collective dans le but de modifier une loi, une règle, ou un pouvoir jugé illégitime. Dans notre cas particulier, il consiste à contester un pouvoir et la logique de société qu’il en découle, que nous jugeons illégitime et contre l’intérêt général, par le biais d’actions pacifiques pour la plupart, dans le désir de changer la donne. Son principal but est d’appeler aux débats publics et en appelle à l’éveil de conscience du peuple plutôt qu'à l'action violente. Derrière l’acte de désobéissance civile en lui-même, sa légitimité tient particulièrement du fait des principes supérieurs dont il résulte.

Les actions antipub, que défend et prône le Crac, sont un des exemples de désobéissance civile. La dégradation de biens publics reste symbolique et notre objectif est d’éveiller les consciences face aux méthodes de propagande publicitaire qui infestent notre quotidien dans une logique de consommation éternelle et nous réduit ainsi à des acheteurs potentiels matraqués chaque jour par environ 3000 messages publicitaires dans nos démocraties libérales occidentales. Ainsi, la dégradation que nous infligeons aux biens publics est minime face à la dégradation de notre condition humaine que nous infligent la publicité et ses acteurs.

Dans le cadre des sans-papiers, nous soutenons et sommes acteurs dans leur lutte pour le droit de vivre en France. Face à une loi outrancière et inhumaine, il nous semble essentiel de désobéir par tous les moyens. Ainsi nous soutenons les gens qui empêchent les forces de "l'ordre" d'arrêter un immigré (dans les avions, devant les écoles, durant les rafles dans le métro...) et nous sommes solidaires des camarades qui ouvrent leurs portes aux personnes traquées par les miliciens de la nation à leur risques et périls.

Plus profondément, les membres du Crac critiquent la notion même de loi car celle-ci est régie par une autorité supérieure et est donc, à cet instant même, anti-démocratique (dans notre définition de la démocratie qui ne peut, selon nous, qu’être directe pour disposer d’une parfaite légitimité). Nous réclamons la mise en place de règles collectives votées par le peuple et ainsi défendons l’idée de démocratie directe.

Dans le cas où la désobéissance civile dépasse le contexte pacifique et ainsi devient violente, le Crac, sans la soutenir, ne la condamne pas. En effet, toute violence qu'un groupe anticapitaliste commet est minime par rapport à la violence de l'Etat comme outil de la classe dominante et que ce n'est qu'un juste retour si on peut encore parler de justice de nos jours.

Le rôle du CRAC n'est ni de prôner la violence, ni de la contenir. Celui-ci, en tant qu'outils, que collectif, ne représente, ni ne prétend représenter aucun mouvement social comme par exemple le mouvement lycéen, qui montre chaque jours sa détermination, son engagement dans la lutte, sans se référer au CRAC. Si certains sont violents et d'autres non, c'est parce qu'unité n'est pas synonyme d'homogénéité, qu'un mouvement doit se juger par sa richesse subjective, et non se réduire à un ensemble
d'étiquettes politiques déterminants des lignes de conduites à suivre
clef en main. Ainsi le CRAC se contente de fédérer des anticapitalistes
sans renier ni prôner aucune méthode. Chacun reste libre de prendre ses responsabilités. Selon le Crac, tant que la violence, dans un contexte de révolution, reste un moyen et non une fin, son usage est légitime bien que nous n’en soyons pas encore tout à fait là ...

Ainsi, la désobéissance civile, qui est , nous le rappelons, avant tout pacifique, a toute sa légitimité face au mécanisme d’oppression que le pouvoir nous impose, par le biais de l’Etat ou de la Finance, et qu’elle n’a aucune limite si ce n’est celle de l’intérêt général du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Yollo
toto 1ere classe


Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 27/05/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeSam 28 Juin - 2:07

Je trouve ca vraiment bien, bravo.

QQ ptits avis :

Citation :
Notre désir est de faire évoluer les mentalités par le biais d'action concrètes au quotidien.


Je crois que l'n pourrait rajouter : et par l'information.
Ou en tout cas cas parler de notre but d'informer, qui est lune des bases du collectif si je me trompe pas.

Citation :
Cette organisation s’est créé il y a un eu plus d’ 1 an grâce à l’engagement d’une poignet de militants soucieux d’instituer une contre-force à la monter au pouvoir de M. Sarkozy, inquiets de sa politique néolibérale affirmée lors de ses différents discours et congrès.


JE pense qu'on peut rajouter que l'idee de former un nouveua groupe etait que l'on trouvait les forces poitevines du moment trop moles.


Citation :
Le rôle du CRAC n'est ni de prôner la violence, ni de la contenir.


On devrait virer cette phrase, c'est pas mon instinct anti-violent radicale qui ressort mais ca fait un peu repetition avec le copie cole. A vous de voir.

c'es tout pour moi ! Merci a toi sami et a tous ceux qui ont participe !

_________________
" vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre "
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeSam 28 Juin - 2:11

Je ferais les modifications nécessaires ! Merci pour les précisions Yollo.
Revenir en haut Aller en bas
flav
toto 1ere classe
flav

Nombre de messages : 726
Localisation : http://communisation.net/
Date d'inscription : 15/12/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeSam 28 Juin - 16:03

D'accord avec yollo, sauf avec la dernière citation :
Citation :
Le rôle du CRAC n'est ni de prôner la violence, ni de la contenir.
Pour deux raison, je pense qu'il n'est pas necessaire de la modifier :

-Cette phrase fesait déjà l'objet d'un communiqué de presse.
- 80% ,de ce qu'a écrit Sami est du copié-collé, et c'est tant mieux car :
Citation :
un mouvement doit se juger par sa richesse subjective

D'ailleur, comme un mouvement doit se juger par sa richesse subjective, il faudrait mettre "certains membres du CRAC critique la notion même de loi" dans la phrase :
Citation :

Plus
profondément, les membres du Crac critiquent la notion même de loi car
celle-ci est régie par une autorité supérieure et est donc, à cet
instant même, anti-démocratique (dans notre définition de la démocratie
qui ne peut, selon nous, qu’être directe pour disposer d’une parfaite
légitimité)
car tout le monde ne s'est pas exprimer sur la question. Et même si le fonctionnement du CRAC est clairement autogestionnaire, il n'est pas dit qu'idéologiquement, tout le monde partage cette inspiration au point de s'opposer à toute forme de loi. (Même si on est sans doute nombreux à le partager, moi le premier...)


(un de ces 4, je ferais un sondage pour cette question de loi/règle...)
Revenir en haut Aller en bas
http://communisation.net/
flav
toto 1ere classe
flav

Nombre de messages : 726
Localisation : http://communisation.net/
Date d'inscription : 15/12/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeSam 28 Juin - 16:16

Par contre, je crois pas qu'on puisse dire "désobéissance civil"
, mais on dit "désobéissance civique". Peut-être qu'on peut dire les deux, mais j'ai jamais entendu ça avant...

Faudra aussi dire qu'on est pour l'essentiel lycéen, plus quelques
étudiants + 2/3 personnes qui ne sont ni l'un ni l'autre (bien qu'on soit ouvert à tous-tes, comme tu l'as dit). Parce
que, j'ai oublier de te le dire, mais ça nous a été demandé dans un
precedant courrier par la rédaction du dossier, afin d'éviter de faire des amalgames.

Voilà des petits détails de finition... Sinon, c'est pas mal comme dossier.

PS : Ce qui est chiant avec les sondage, c'est qu'on ne peut pas changer son vote après modification du contenu... Ce qui n'est pas très pratique... J'ai une idée pour pallier le problème, mais ça va prendre un peu de temps... (travail de comm interne...)

J'attends les dernières modif pour voter...
Revenir en haut Aller en bas
http://communisation.net/
Yollo
toto 1ere classe


Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 27/05/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeSam 28 Juin - 18:25

ok avec Flav',

juste pour l'histoire de la la phrase que je voulais enlever : je n'ai rien contre le copier coller et la richesse subjective qui en decoule au contraine, mais juste que le paragraphe juste vant mentionne deja les meme fait :

"Dans le cas où la désobéissance civile dépasse le contexte pacifique et ainsi devient violente, le Crac, sans la soutenir, ne la condamne pas."

DOnc oui juste un modification et ce sera tres bien.

_________________
" vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre "
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeDim 29 Juin - 13:30

Je change les quelques trucs et je vous poste le dossier mais Flav, jcrois que désobéissance civile se dit, c d'ailleurs le premier terme ki a été utilisé . Mais sinon désobéissance civile ou civique sa correspond à la même chose .
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeDim 29 Juin - 17:26

http://www.france.attac.org/spip.php?article7333


Dernière édition par Sami le Dim 29 Juin - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeDim 29 Juin - 17:27

Après modifs, est-ce que cela vous convient ?


Dossier Pulsar




I Qu’est ce que le Crac ?



Le Crac est une structure informelle, autogestionnaire et anticapitaliste.
Nous sommes issus de divers groupe d'extrême gauche (allant des anarchistes aux communistes en passant par des autonomes...). Le mouvement est basé sur des fondements altermondialistes et est fortement imprégné des idées écologiques.

Nous tentons, à l'heure actuelle, de proposer une forme de contestation alternative et extraparlementaire sur Poitiers.
Notre démarche s'inscrit dans une présence au jour le jour et non dans des événements ponctuels tel que les élections ou encore les mouvements sociaux...




Notre désir est de faire évoluer les mentalités par le biais d'actions concrètes au quotidien.



Ces actions se référent en particulier à des campagnes d’information où notre rôle est d’inviter les personnes à s’interroger sur les réels problèmes de société. Nous tenons à raviver le débat public qui, selon nous, est tombé dans les oubliettes depuis trop longtemps et regrettons que la population ne réfléchisse plus vraiment par son libre entendement, avalant un discours prémâché par les grands courants d’opinions des ondes télévisuelles.



En tant que coordination, notre structure est destinée à tout le monde sans aucune distinction si ce n’est la volonté de combattre le capitalisme. Ainsi est membre du Crac, de façon éphémère ou permanente, toute personne désireuse de l’être.



Notre structure est organisée en groupes de travail définis et œuvrant ensemble à la réalisation d’un projet, validé ensuite par l’ensemble des membres du Crac lors de réunions internes.



Cette organisation s’est créé il y a un eu plus d’ 1 an grâce à l’engagement d’une poignet de jeunes militants, lycéens, étudiants ou simples citoyens, soucieux d’instituer une contre-force à la monter au pouvoir de M. Sarkozy, inquiets de sa politique néolibérale affirmée lors de ses différents discours et congrès et désabusés par l’opposition officielle en laquelle on ne croît pas, du moins plus.



Aujourd’hui, grâce aux différents mouvements sociaux qui ont agité le paysage politique et civique français, le Crac a su répondre aux exigences de nombreuses personnes qui souhaitent un changement radical et désirent agir concrètement contre une logique de société qui ne leur convient pas.



Bien que nous soyons ouverts à toutes propositions d’associations ponctuelles avec d’autres organisations, nous sommes indépendants de tout parti politique ou syndicat. Nos actions s’inscrivent dans une logique de contestation quotidienne du pouvoir en place et en aucun cas nous n’avons d’ambitions politiques (au sens électorales).










II la désobéissance civile





a) Définition

La désobéissance civile, dans sa définition commune, est une infraction consciente et intentionnelle à vocation collective dans le but de modifier une loi, une règle, ou un pouvoir jugé illégitime.

Dans notre cas particulier, il consiste à contester un pouvoir et la logique de société qu’il en découle, que nous jugeons illégitime et contre l’intérêt général, par le biais d’actions pacifiques pour la plupart, dans le désir de changer la donne. Son principal but est d’appeler aux débats publics et en appelle à l’éveil de conscience du peuple plutôt qu'à l'action violente. Derrière l’acte de désobéissance civile en lui-même, sa légitimité tient particulièrement du fait des principes supérieurs dont il résulte.



Les actions antipub, que défend et prône le Crac, sont un des exemples de désobéissance civile. La dégradation de biens publics reste symbolique et notre objectif est d’éveiller les consciences face aux méthodes de propagande publicitaire qui infestent notre quotidien dans une logique de consommation éternelle et nous réduit ainsi à des acheteurs potentiels matraqués chaque jour par environ 3000 messages publicitaires dans nos démocraties libérales occidentales. Ainsi, la dégradation que nous infligeons aux biens publics est minime face à la dégradation de notre condition humaine que nous infligent la publicité et ses acteurs.



Dans le cadre des sans-papiers, nous soutenons et sommes acteurs dans leur lutte pour le droit de vivre en France. Face à une loi outrancière et inhumaine, il nous semble essentiel de désobéir par tous les moyens. Ainsi nous soutenons les gens qui empêchent les forces de "l'ordre" d'arrêter un immigré (dans les avions, devant les écoles, durant les rafles dans le métro...) et nous sommes solidaires des camarades qui ouvrent leurs portes aux personnes traquées par les miliciens de la nation à leur risques et périls.

Plus profondément, certains membres du Crac critiquent la notion même de loi car celle-ci est régie par une autorité supérieure et est donc, à cet instant même, anti-démocratique (dans notre définition de la démocratie qui ne peut, selon nous, qu’être directe pour disposer d’une parfaite légitimité). Nous réclamons la mise en place de règles collectives votées par le peuple et ainsi défendons l’idée de démocratie directe.



Dans le cas où la désobéissance civile dépasse le contexte pacifique et ainsi devient violente, le Crac, sans la soutenir, ne la condamne pas. En effet, toute violence qu'un groupe anticapitaliste commet est minime par rapport à la violence de l'Etat comme outil de la classe dominante et que ce n'est qu'un juste retour si on peut encore parler de justice de nos jours.



Le Crac, en tant qu'outils, que collectif, ne représente, ni ne prétend représenter aucun mouvement social comme par exemple le mouvement lycéen, qui montre chaque jours sa détermination, son engagement dans la lutte, sans se référer au CRAC. Si certains sont violents et d'autres non, c'est parce qu'unité n'est pas synonyme d'homogénéité, qu'un mouvement doit se juger par sa richesse subjective, et non se réduire à un ensemble d'étiquettes politiques déterminants des lignes de conduites à suivre clef en main. Ainsi le CRAC se contente de fédérer des anticapitalistes sans renier ni prôner aucune méthode. Chacun reste libre de prendre ses responsabilités. Selon le Crac, tant que la violence, dans un contexte de révolution, reste un moyen et non une fin, son usage est légitime bien que nous n’en soyons pas encore tout à fait là ...



Ainsi, la désobéissance civile, qui est , nous le rappelons, avant tout pacifique, a toute sa légitimité face au mécanisme d’oppression que le pouvoir nous impose, par le biais de l’Etat ou de la Finance, et qu’elle n’a aucune limite si ce n’est celle de l’intérêt général du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Yollo
toto 1ere classe


Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 27/05/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeDim 29 Juin - 21:31

c bon pour moi

_________________
" vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre "
Revenir en haut Aller en bas
flav
toto 1ere classe
flav

Nombre de messages : 726
Localisation : http://communisation.net/
Date d'inscription : 15/12/2007

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeDim 29 Juin - 23:57

Ok les gars! Pas de soucis.
C'est nickel! Enfin fini. Esperons que ça leur sera suffisement complet.
Revenir en haut Aller en bas
http://communisation.net/
Wesh
vieux de la vieille
Wesh

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 04/05/2008

Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitimeLun 30 Juin - 0:20

Envoyé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dossier Pulsar Complet, alors ? Empty
MessageSujet: Re: Dossier Pulsar Complet, alors ?   Dossier Pulsar Complet, alors ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier Pulsar Complet, alors ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RECH] Jeu complet de serrures
» Filouteries
» La Normandie Monumentale au musée Malraux
» [Vente] 2 amortisseurs AR quasi neufs complets
» souuuuus le soleeeeeeil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: evenements militants :: évènements militants-
Sauter vers: