AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes

Aller en bas 
AuteurMessage
Revoltaire
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 310
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes   Mar 23 Juin - 13:00

http://juralibertaire.over-blog.com/article-32944753.html


Nouvelles des inculpés de l'incendie du centre de rétention de Vincennes









<blockquote>
D’abord, deux bonnes nouvelles : Mahamadou Drame,
emprisonné depuis 11 mois à Fleury-Mérogis a été libéré le 16 juin
suite à une demande de mise en liberté. Il a été placé sous contrôle
judiciaire en l’attente du procès. Six jours plus tôt, Moise Diakité retrouvait lui-aussi la liberté après 8
mois de détention.

</blockquote>
Parallèlement
à cela, une nouvelle personne, qui était sous mandat d’arrêt, a été
arrêtée le 6 juin lors d’une rafle à Barbès. Il est actuellement
incarcéré à Fleury-Mérogis. Suite à cette arrestation l’instruction a
été rouverte, deux autres personnes sont recherchées. Ali Diallo, quant à lui, est toujours emprisonné depuis 11 mois.

Au total, suite à l’incendie du centre de rétention de Vincennes, ce
sont donc 10 anciens retenus qui sont inculpés. Il n’y a toujours pas
de date de procès.

Par ailleurs, un rassemblement de 150 personnes a eu lieu le 19 juin
devant le centre de rétention de Vincennes. Les retenus, joints par
téléphone, ont dit qu’ils avaient pu entendre les cris de solidarité
des manifestants.

<blockquote>
Liberté et arrêt des poursuites pour tous
Fermeture des centres de rétention






</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Revoltaire
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 310
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes   Mer 1 Juil - 15:31


Inculpés de Vincennes : Ali Diallo est libre









<blockquote>
Hier, après onze mois de taule, Ali Diallo, inculpé de l’incendie du centre de rétention de Vincennes, a été
libéré. Il est soumis à un contrôle judiciaire jusqu’au procès comme la plupart de ses co-inculpés libérés.

</blockquote>
Rappelons
que le 6 juin dernier, un ex-retenu du CRA de Vincennes, qui était
recherché dans le cadre de cette même enquête, a été arrêté et mis en
prison. Nous aurons sûrement à nous mobiliser dans les prochaines
semaines pour exiger sa libération.



Liberté et arrêt des poursuites pour tous.



<blockquote>
30 juin 2009.
</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Revoltaire
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 310
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes   Jeu 2 Juil - 13:04


Grève de la faim au CRA de Vincennes







Les sans-papiers retenus à Vincennes
entament une grève de la faim



<blockquote>
«Nous, l’ensemble des retenus du centre de rétention de Vincennes, après une concertation générale, avons convenu
d
entamer une
grève de la faim à partir du 30 juin 2009 jusqu
à satisfaction totale de nos revendications», peut-on lire sur lavis
de grève de la faim des sans-papiers enfermés à Vincennes. Signée par
48 personnes retenues dans le plus grand centre de rétention
administrative (CRA) de France, une liste de onze revendications a été
communiquée «aux services de la préfecture concernés», explique l
une delles, Ahmed (son nom a été modifié).

</blockquote>
Les retenus ont
décidé de se mobiliser en réaction à une tentative de suicide par pendaison de l
un des leurs. «Moi, ça fait 26 jours que je suis enfermé, jai déjà assisté à six tentatives de suicide ! Les gens se charcutent le corps avec les
lames qu
ils

arrivent à trouver et se pendent avec des draps», raconte Ahmed. Agir
est alors apparu comme une nécessité. «On ne réagit plus à la vue du
sang, on n
écoute plus ceux qui lancent un appel au
secours. On devient comme des êtres sans âme. Il ne faut pas laisser faire ça» lance Ahmed.

Si les mouvements de révolte en centre de rétention sont fréquents, celui-ci semble particulièrement organisé, issu d
une dynamique regroupant lensemble des personnes présentes. «Ça a
l
air de venir de
tout le monde, c
est un vrai travail collectif», commente Damien Nantes, de la Cimade, une association de soutien juridique intervenant en CRA.

En effet, le mouvement de protestation a été mûrement réfléchi et débattu en assemblées générales improvisées. «C
est après des réunions répétées avec lensemble des retenus que nous avons décidé
de nous mettre en grève de la fin, hier à minuit», détaille Ahmed. Le lendemain, la lutte s
organise concrètement : «Aujourdhui, nous avons fait un sitting et nous
avons commencé à prendre contact avec des associations comme la Cimade, Amnesty International…»

Mais faire tenir un mouvement large dans un CRA est difficile car «de
nouvelles personnes arrivent tous les jours, il faut tout réexpliquer à
chaque fois, c
est compliqué mais nous prenons le temps de
le faire». D
ailleurs, quatre nouveaux retenus auraient adhéré à la démarche depuis ce matin. Les moyens matériels et les possibilités dexpression sont très limités.
«J
ai demandé à
écrire une banderole. On m
a dit que je ne pouvais utiliser que du papier alors jai fait des affiches en français, en arabe et en chinois que jai mises dans la cour. Mais elles ont été retirées, on ma dit que cétait interdit.»

Les retenus dénoncent de pénibles conditions de vie. «Ici, c
est la malbouffe, lodeur qui se dégage des barquettes en plastique nous coupe lappétit. Chaque fois que tu as besoin de
quelque chose c
est
la guerre avec eux [les gardiens ndlr].» L
enfermement des pères de famille et des «personnes qui suivent de lourds traitements médicaux» est également mis en avant.

Ils dénoncent également la façon dont ils sont traités à l
extérieur, notamment lorsquils doivent être présentés au tribunal, se plaignant «dattentes interminables dans une pièce au
sous-sol du Palais de justice». Au-delà des conditions de vie en CRA, les retenus demandent «l
arrêt des contrôles massifs et abusifs dans les rues», la fermeture des centres de
rétention et la régularisation des sans-papiers.

Selon les retenus, les rapports avec les gardiens restent relativement calmes mais l
évolution de la situation doit être observée avec attention dans ce CRA qui a été remis
en état il y a peu. Le 22 juin 2008, après la mort d
un
retenu, un rassemblement réprimé avait tourné à la révolte, et le CRA
avait été entièrement brûlé. Reconstruit depuis, il fait l
objet
de toutes les attentions de la préfecture de police qui dépêche
toujours un impressionnant dispositif policier lorsque des militants
manifestent à ses abords pour demander la libération des sans-papiers.
Encore aujourd'hui, une dizaine de sans-papiers présents au moment de l
incendie sont poursuivis en justice, plusieurs dentre eux ayant fait de nombreux mois de détention provisoire.




Charlotte Rouault - Mediapart, 1er juillet 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles des inculpés de l'iincendie du Cra-Vincennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: Rubrique Thématique :: Dossiers-
Sauter vers: