AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Darcos sa calme, pas nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hydrogen
gaucho baroudeur...


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: Darcos sa calme, pas nous   Sam 20 Déc - 4:48

Certe, et heureusement qu il y en a qui savent ce que c est l anarchisme. Une minorité malheureusement.
Si on part du principe que quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait, il y en a beaucoup qui ne devraient pas ouvrir leur bouches. Mais bon, les conneries fusent à la vitesse des rumeurs et des on-dit. On ne peut pas empêcher les gens de parler. Et la liberté d expression!!!
C est au jugement de chacun de savoir ce sur quoi il peut se permettre de parler. L autocritique étant un procédé rare chez la masse gobante.

A nous de les convaincre, même si un sage m a dit un jour: "N essai pas de convaincre", quand on est jeune, on aimerait tellement changer certains esprits et éradiquer quelques idées.

Sinon, je te rejoint tout à fait. On ne doit pas faire comme en grèce, tout simplement parce qu on est pas en grèce. Un mouvement pour nos revendication (qui rejoignent évidemment les leurs), oui.

Bon, on est d accord.
Revenir en haut Aller en bas
Haymarket
toto 1ere classe


Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Darcos sa calme, pas nous   Sam 20 Déc - 9:02

Citation :
Le préfet du Rhône, Jacques Gérault, a ordonné à l'Inspection
générale de la police nationale (IGPN) d'ouvrir une enquête pour
déterminer pourquoi et comment des policiers ont empêché deux
photographes de l'AFP de faire leur travail lors d'une manifestation
lycéenne, mardi. C'est ce qu'a indiqué à Rue89 une porte-parole de la
préfecture. La police avait saisi un des appareils et en avait effacé
le contenu.
Les deux photographes couvraient une manifestation qui rassemblait
une cinquantaine de lycéens, place Bellecour, quand des policiers sont
venus vers eux et leur ont interdit de faire des photos, selon le
témoignage d'un des deux journalistes, Jean-Philippe Ksiazek, publié mercredi par Rue89.
L'un des policiers a ensuite "arraché" l'appareil photo de
Jean-Philippe Ksiazek et, pendant que deux autres hommes en bleu
tenaient le photographe, il en a effacé la totalité du contenu, soit
environ 150 images.
L'enquête de la "police des polices" devra déterminer toutes les
conditions de cette censure, notamment combien de policiers y ont
participé, et s'ils obéissaient à des ordres.
Ce cas de censure avait provoqué un tollé général des organisations syndicales de journalistes.
A lire aussi: Lyon: "Pas de photos. Maintenant, c'est comme ça"
Photo : Jean-Philippe Ksiazek appréhendé par les policiers, mardi à Lyon (DR)

_________________
"Le réformisme n’est pas, à proprement parler, idiot, mais impossible : moins la prison punit, moins elle répond à sa vocation. Reprocher à la prison d’être trop pénible, c’est reprocher à un hôpital de trop bien soigner."
Revenir en haut Aller en bas
toto
vieux de la vieille
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 31
Localisation : N e
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Darcos sa calme, pas nous   Dim 21 Déc - 20:57

voila un petit temoignage d'un prof sur france inter ( ça leur arrive de tomber juste ... ) pour nos amis les flics !

=> http://libre-penseur.over-blog.com/article-25381971.html
Revenir en haut Aller en bas
Hydrogen
gaucho baroudeur...


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: Darcos sa calme, pas nous   Mar 23 Déc - 23:13

Vu sur Rebellyon:

Des nouvelles des comparutions immédiates suite à la manif lycéenne du 18 décembre

Publié le mardi 23 décembre 2008






Une seule personne est passée ce lundi 22 décembre en comparutions immédiates au Palais de Justice de Lyon, suite aux 38 arrestations lors de la manifestation du jeudi 18 décembre à Lyon.

Lors de la manifestation contre la réforme Darcos destructrice de l’éducation, les policiers n’ont pas attendu la fin de cette manif, place Jean Macé, pour aussitôt, sans sommations audibles, lancer des grenades lacrymogènes ou tirer au flasball. Ces provocations n’ont pas été du goût de certains lycéens, ainsi que d’autres manifestants, qui ont voulu riposter.

Un jeune en formation de 24 ans s’est fait interpeller ce jour-là. Il s’était servi d’un mégaphone pendant la manifestation, et du coup il avait été bien repéré par la police. Dans l’ambiance chaude du moment, il a juste voulu porter la main pour aider à finir de mettre sur le flanc une voiture Opel Corsa. Il est passé en comparutions immédiates ce lundi 22 décembre. L’avocat, Maître Bruno Donnhey, a insisté pour dire que ce n’était pas un casseur. Mais, comme la propriétaire de la voiture n’avait pas été avisée de ce jugement, le président de la 14ème chambre, Monsieur Vion, a demandé un report au 23 janvier 2009 à 14h, tout en maintenant ce jeune en prison jusqu’au procès.

Beaucoup de lycéens mineurs ont été arrêtés, mais comme ils risquent de passer au tribunal à huis clos, il est difficile de savoir qui ils sont. Après les brutalités policières commises, il est important de faire connaître toutes les personnes qui sont encore en état d’arrestation. Que ce soit d’ailleurs des mineurs ou des majeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Darcos sa calme, pas nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darcos sa calme, pas nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» oune video eud tcheu nous
» enfant et console de jeux
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: evenements militants :: évènements militants-
Sauter vers: