AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cesare Battisti : l'extradition du Brésil de + en + proche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haymarket
toto 1ere classe


Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Cesare Battisti : l'extradition du Brésil de + en + proche   Sam 29 Nov - 17:18

http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2008/11/29/cesare-battisti-lextradition-du-bresil-de-plus-en-plus-proche

rue 89 a écrit:
C’est en janvier dernier
qu’avait débuté, au Brésil, le processus juridique qui devait décider
si le pays où Battisti était réfugié en 2004 et où il avait été arrêté
en mars 2007, accéderait ou non à la nouvelle demande d’extradition
formulée par l’Italie. Cesare Battisti et ses défenseurs avaient,
alors, formulé une demande d’asile politique.
C’est cette demande que l’ancien activiste du mouvement des
"Prolétaires armés pour le communisme" (PAC) s’est vu refuser, ce 28
novembre, par le Comité national pour les réfugiés au Brésil. Un comité
qui comprend des représentants du Haut commissariat de l'ONU pour les
réfugiés ainsi que de l'ONG Caritas, et qui a pris la décision à la
"majorité des membres".
En avril dernier,
le procureur général de Brasilia avait demandé l’extradition de
Battisti, considérant celui-ci comme un criminel et non comme un
réfugié. La Cour suprême, qui tenait en ses mains le sort de l’Italien,
avait décidé en juillet de consulter le Comité des réfugiés.
Battisti a quinze jours pour faire appel de cette décision auprès du
ministre de la justice brésilien. Puis, la Cour suprême brésilienne
doit rendre son avis. Mais la décision finale reviendra à l’exécutif.
C’est-à-dire au président Lula.
Cesare Battisti était entré en clandestinité le 21 août 2004 pour
éviter l'extradition vers son pays, à laquelle la France avait
favorablement accédé suite à une nouvelle demande émanant alors du
gouvernement de Berlusconi. En Italie, il avait été condamné en 1993,
par contumace, à la perpétuité pour quatre "homicides aggravés" commis
en 1978 et 1979, en pleines années de plomb, qu'il a toujours niés.
Réfugié en France, puis au Mexique, puis de nouveau en France depuis
les années 90, Cesare Battisti avait, comme le lui demandait la
"doctrine Mitterrand" de 1985, rompu avec l’activisme armé, et entamé
une carrière d’écrivain de romans policiers.
Jusqu'à présent, le Brésil a toujours refusé les demandes
d'extradition vers l'Italie d'anciens activistes italiens notamment des
Brigades Rouges, considérant qu'ils étaient poursuivis pour des délits
de nature politique.
Après la France entre 2002 et 2004, période d’idylle absolue entre
les gouvernements raffariniens et berlusconiens (le garde des Sceaux
Dominique Perben donne Persichetti à Berlusconi, en se déclarant
"solidaire" de M. Castelli, haut responsable de la très xénophobe Ligue
du Nord et alors ministre de la Justice transalpin), il est à parier
que le Brésil est, à présent, l’objet de toutes les pressions de la
part du pouvoir italien.

_________________
"Le réformisme n’est pas, à proprement parler, idiot, mais impossible : moins la prison punit, moins elle répond à sa vocation. Reprocher à la prison d’être trop pénible, c’est reprocher à un hôpital de trop bien soigner."
Revenir en haut Aller en bas
 
Cesare Battisti : l'extradition du Brésil de + en + proche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire Battisti par Marcelle Padovani dans le Nl Obs
» fred Vargas, affaire Battisti
» Lucio Battisti suivi d'Adriano Celentano
» L'extradition
» Consegnati a Cuneo i riconoscimenti ai deportati della Seconda Guerra Mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: evenements militants :: évènements militants-
Sauter vers: