AccueilPortail*RechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 l'etat de G. leval

Aller en bas 
AuteurMessage
punkastor
gaucho baroudeur...
punkastor

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 12/10/2008

l'etat de G. leval Empty
MessageSujet: l'etat de G. leval   l'etat de G. leval Icon_minitimeJeu 27 Nov - 19:22

[quote="Dans l'État dans l'histoire de gaston Leval.
"]

  • Devant le gaspillage effrené de cette classe ou plutôt de
    cette caste, nous avons le droit de dire que l'État est,
    historiquement, une vaste entreprise de spoliation, qui non seulement
    vole, dépouille, extorque, mais oblige les victimes à chanter les
    mérites de ceux qui les dépouillent, et à se battre pour eux.

  • l'État nait de l'organisation politico-militaire qui
    établit un appareil administratif dont le but est d'exister d'abord,
    aux dépens de la population asservie. Dans cette situation, les mots
    État et Nation deviennent intercheangables

  • quelle qu'en soit la forme - théocratique, militaire,
    absolutiste, bureaucratique -, nous retrouvonsdeux caractéristiques
    sans lesquelles, au fond, il n'y aurait pas eu d'État : prédominance de
    la guerre et prélévement ruineux des impôts

  • C'est la volonté de pouvoir, capable de s'hypertrophier à
    un degré exceptionnel, l'initiative, l'ambition des individualités
    puissantes et des familles aristocratico-militaires qui, si nous allons
    au fond des choses, furent la cause principale des constructions
    étatiques.

  • Mais nous ne pouvons qu'approcher les différentes phases
    qui conduisent de l'autorité du plus doué (technicien, chasseur,
    pêcheur, sorcier, médecin) à l'autorité du roitelet et du chef exerçant
    le pouvoir politique puis social. Plus encore à celle de l'État.

  • Quelle que soit son origine, l’État nous apparaît donc
    comme une force s’étant constituée d’elle-même, pour elle-même, pour
    des raisons de domination politique et d’exploitation économique, grâce
    à la prédominance des armes, à l’assujettissement des masses,
    politiquement assuré. Encore une fois, ce n’est pas le pouvoir
    économique qui a engendré le pouvoir politique, mais le pouvoir
    politique qui a donné naissance au pouvoir économique.
    [/quote]
Citation :

Gaston Leval (20 octobre 1895 - 8 avril 1978), pseudonyme de Pierre Robert Piller, était un théoricien et militant anarcho-syndicaliste, également historien de la révolution espagnole.
Fils de communard, il se réfugie en Espagne pour échapper à la conscription en 1915. Il entre dans le mouvement anarcho-syndicaliste avec la CNT. En 1921, il est nommé par la Fédération des groupes anarchistes de Barcelone délégué-adjoint de la C.N.T. pour assister et prendre part, à Moscou, au Congrès constitutif de la IIIe Internationale
des syndicats rouges. En 1924, il quitte l'Espagne pour l'Argentine où
il sera journaliste, puis professeur de français. Il publie alors ses
premiers livres. Il revient en Espagne quelques mois après le début de
la guerre civile, à l'issue de laquelle il rejoint la France ; il y est
condamné à quatre ans et demi de prison militaire pour insoumission,
mais il parvient à s'échapper, en août 1940, après deux années
d'incarcération. Il participe en décembre 1953 à la reconstitution de
la Fédération anarchiste. Il fonde Les Cahiers du socialisme libertaire dont le premier numéro paraît en octobre 1955.
Revenir en haut Aller en bas
punkastor
gaucho baroudeur...
punkastor

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 12/10/2008

l'etat de G. leval Empty
MessageSujet: Re: l'etat de G. leval   l'etat de G. leval Icon_minitimeJeu 27 Nov - 19:23

anarchopedia a écrit:
L'État est une institution possédant l'autorité de définir les lois lui permettant de gouverner une société, délimité dans un territoire national.
L’État se caractérise par l’autorité appliquée sur une société divisée en classe, l'une dirige et l'autre est dirigé. L’anarchisme est opposé à toute organisation autoritaire, dont l'organisation Étatique, car elle ne favorise pas l’autonomie, et va à l’encontre d'une société en liberté, à l’encontre de l’autogestion et profite aux assoifé-e-s de pouvoir, à l’encontre de l’émancipation individuelle à cause de son caractère inégalitaire et coercitif.

[quote="la bibliotheque du bon militant"]



  • « De la horde à l'État - essai de psychanalyse du lien social » de Eugène Enriquez
  • « L'État dans l'histoire » de Gaston Leval
  • « Étatisme et anarchie » de Bakounine (1873)
  • « Le principe de l’État » de Bakounine, tiré des Œuvres complètes (Champs libre, 1979)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
l'etat de G. leval
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COUP D'ETAT OU REVOLUTION EN EGYPTE!!!!!!
» IMMOBILIER de la Gendarmerie - L’Etat n’a plus d’argent ? Voici où en trouver…
» Le Havre - FRESSIGOT x BROC
» urgent: obliger l'hopital à se bouger
» Arret de la pilule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collectif de Révolte Anti-Capitaliste Poitiers :: Culture militante :: bouquins a lire-
Sauter vers: